Image en vedette

Le guide ultime de la randonnée du Tour du Mont Blanc

Quelle est sa durée ? Comment se préparer ? Que faire pour se préparer ? Voici tout ce qu'il faut savoir sur l'une des plus célèbres aventures de trekking de plusieurs jours dans les Alpes.
Liens rapides

Le Tour du Mont Blanc (TMB) est l'une des randonnées longue distance les plus célèbres au monde, le circuit du plus haut sommet d'Europe occidentale sur environ 170 kilomètres. Son paysage est l'un des plus impressionnants d'Europe, avec une combinaison étonnante et diversifiée de glaciers, d'alpages, de pics enneigés, de lacs, de rivières et de cascades, ce qui le rend extrêmement populaire auprès des touristes et des randonneurs.

Si vous souhaitez parcourir vous-même cet incroyable itinéraire, poursuivez votre lecture et découvrez tout ce que vous devez savoir sur la randonnée et l'achèvement de la TMB.

Le célèbre et magnifique Tour du Mont-Blanc
Le célèbre et magnifique Tour du Mont-Blanc

Où va le sentier du Tour du Mont Blanc ?

Longueur totale : Environ 170 km (en fonction du nombre d'itinéraires alternatifs empruntés)

Gain d'altitude total : Environ 10 000 m

Nombre d'étapes : 11

Pays : France, Italie, Suisse

Le nom "tour du Mont Blanc" est en français et en anglais. signifie littéralement "autour du Mont Blanc". Comme son nom l'indique, le sentier fait le tour du plus haut sommet d'Europe occidentale.

Et comme ce sommet n'est en fait qu'une partie d'une chaîne de montagnes massive, appelée le massif du Mont Blanc, le sentier qui l'entoure est beaucoup plus épique que celui qui contourne une montagne isolée.

Les paysages du Tour du Mont Blanc sont incomparables, allant des Aiguille Rouges, aux allures lunaires, aux pâturages de la vallée des Contamines. Mais quoi qu'il en soit, la chaîne du Mont-Blanc est toujours présente en toile de fond.

Il permet de contourner le mur impénétrable des montagnes en franchissant de nombreux cols de montagne (appelés cols)La route se faufile à travers les vallées et sur les flancs des montagnes. Parfois, il vous emmène aussi le long d'une crête montagneuse, mais c'est plus une exception qu'une règle.

Son Le départ officiel se fait aux Houches (juste au sud de Chamonix), traversant les villes des Contamines, de Courmayeur, de La Fouly, de Champex-Lac, de Trient et d'Argentière. Il ne traverse jamais la ville de Chamonix, bien que de nombreuses personnes commencent leur randonnée à cet endroit.

Vous pouvez jouer avec la carte ci-dessus ou lire l'itinéraire de notre Tour du Mont Blanc autoguidé en 11 jours pour obtenir plus de détails sur chacune de ses 11 étapes.

Itinéraire classique du TMB

Le Tour du Mont Blanc (TMB) offre une pléthore d'options d'hébergement, avec de nombreuses combinaisons possibles pour réserver des refuges le long du sentier. Bien qu'il existe de nombreuses façons de vivre le TMB, l'itinéraire suivant est l'un des plus fréquemment cités par les randonneurs désireux de s'immerger dans les paysages époustouflants et les villages charmants qui rendent ce trek si emblématique.

Jour 1 : Les Houches - Refuge Miage

Le voyage commence aux Houches, avec la possibilité de monter à Bellevue en téléphérique ou à pied. Le sentier dévoile des vues imprenables sur le glacier de Bionnassay et mène au pont suspendu de l'Himalaya. Après la traversée, le sentier monte au col du Tricot, suivi d'une descente jusqu'au refuge Miage, niché dans la vallée de Miage.

Vue du Mont Blanc depuis Charousse Les Houches
Vue du Mont Blanc depuis Charousse Les Houches

Jour 2 : Refuge Miage - Refuge de la Croix du Bonhomme

Depuis le Refuge Miage, le sentier grimpe au-dessus de l'Auberge du Truc avant de redescendre vers la station balnéaire des Contamines. Une promenade le long de la rivière ou une navette permet de rejoindre Notre Dame de la Gorge. L'ascension qui suit culmine au Refuge de la Croix du Bonhomme, perché au sommet du Col de la Croix du Bonhomme.

Randonnée à partir de Nant Borrant
Randonnée à partir de Nant Borrant

Jour 3 : Refuge de la Croix du Bonhomme - Rifugio Elisabetta

La journée commence par une descente dans la vallée jusqu'aux Chapieux, suivie d'une montée régulière jusqu'aux Mottets. Le sentier monte ensuite jusqu'au col de la Siegne, qui marque la frontière entre la France et l'Italie. La descente offre des vues panoramiques sur la vallée glaciaire de la Blanche et le massif du Mont Blanc du côté italien, pour se terminer au Rifugio Elisabetta.

Sentier étroit de la Croix du Bonhomme au Refuge des Mottets et Elisabetta
Sentier étroit de la Croix du Bonhomme au Refuge des Mottets et Elisabetta

Jour 4 : Rifugio Elisabetta - Courmayeur

En optant pour le sentier panoramique à droite de la vallée, les randonneurs bénéficient d'une vue magnifique sur le Monte Bianco, qui s'étend jusqu'au Col de la Siegne de la veille. Le sentier descend ensuite jusqu'aux pistes de ski de Maison Vieille, puis à Courmayeur, le pendant italien de Chamonix. Un téléphérique est disponible pour ceux qui souhaitent ménager leurs genoux.

Paysage italien à Courmayeur
Paysage italien à Courmayeur

Jour 5 : Courmayeur - Chalet Val Ferret

Après l'expresso du matin, le sentier quitte Courmayeur et monte jusqu'au Rifugio Bertone. Ici, les randonneurs ont le choix entre l'itinéraire classique du TMB le long du flanc nord des montagnes et le sentier de crête plus difficile mais pittoresque qui passe par le Mont de la Saxe. Les deux sentiers convergent au Rifugio Bonatti, suivi d'une descente dans la vallée jusqu'au Chalet Val Ferret.

Le massif des Grandes Jorasses depuis la vallée du Val Ferret
Le massif des Grandes Jorasses depuis la vallée du Val Ferret

Jour 6 : Chalet Val Ferret - La Fouly

Le sentier monte jusqu'au Grand Col Ferret, qui marque l'entrée en Suisse. Le paysage se transforme au fur et à mesure que le sentier descend dans la vallée de Ferret, pour se terminer dans le village de La Fouly.

Le village de La Fouly dans le Val Ferret
Le village de La Fouly dans le Val Ferret

Jour 7 : La Fouly - Champex-Lax

Cette étape est une douce traversée de la vallée, des prairies verdoyantes et des villages alpins, qui se termine dans la pittoresque ville lacustre de Champex-Lac.

Lac de montagne alpin Champex Lac
Lac de montagne alpin Champex Lac

Jour 8 : Champex-Lac - Trient

Quittant la tranquillité de la vallée, le sentier monte jusqu'au col de la Forclaz, avec des vues imprenables sur la vallée du Rhône. Un autre itinéraire traverse la Fenêtre d'Arpette, une option plus difficile mais pittoresque. Les deux itinéraires descendent vers le village suisse de Trient.

Vue du glacier de Trient
Vue du glacier de Trient

Jour 9 : Trient - Tré-le-Champ

La montée au col du Balme laisse apparaître au loin la vallée de Chamonix, signe que le circuit touche à sa fin. Le sentier se poursuit en France, en montant au col des Posettes et à son arête éponyme, avec une vue imprenable sur le massif. La descente mène à Tré-le-Champ.

Col de Balme Frontière entre la Suisse et la France
Col de Balme Frontière entre la Suisse et la France

Jour 10 : Tré-le-Champ - La Flégère

Le sentier mène aux échelles emblématiques, puis à l'entrée du parc national de l'Aiguille Rouge, qui abrite une faune abondante. Un embranchement offre la possibilité de monter au lac Blanc ou d'emprunter la route panoramique du Grand Balcon Sud jusqu'au refuge de la Flégère.

Échelles sur le TMB
Échelles sur le TMB

Jour 11 : La Flégère - Les Houches

La dernière journée se poursuit le long du Balcon Sud jusqu'au Brévent, avec l'option d'une montée en téléphérique ou d'une randonnée jusqu'au sommet. Dans les deux cas, des vues spectaculaires du Mont Blanc vous attendent. Le sentier descend ensuite jusqu'au Refuge du Bellachat, suivi d'une longue descente jusqu'aux Houches, concluant ainsi le voyage.

Un sentier de randonnée entre le Refuge de Bellachat et l'Aiguillette des Houches
Un sentier de randonnée entre le Refuge de Bellachat et l'Aiguillette des Houches

Une brève histoire

Bien que le sentier suive de nombreuses anciennes routes de bergers, il a été parcouru dans son intégralité pour la première fois en 1767 par Horace Benedict de Saussure. Il cherchait des moyens de gravir le sommet du Mont Blanc et offrait même une récompense pour la première ascension.

Son parcours exact est inconnu, mais il a inspiré de nombreux autres voyageurs qui se sont rendus dans la région par la suite pour répéter son exploit. Lorsque la popularité de la randonnée a augmenté au cours des siècles suivants, l'infrastructure s'est considérablement améliorée, ce qui a permis à un plus grand nombre de personnes de venir profiter de la beauté des Alpes.

Quelle est la difficulté du Tour du Mont Blanc ?

Avec plus de 170 kilomètres de long et plus de 10 000 mètres de dénivelé positif et négatif, le Tour du Mont-Blanc est une expérience unique. Des vacances qui ne sont certainement pas de tout repos. Toute randonnée de plusieurs jours est une entreprise sérieuse et doit être abordée de cette manière.

Cela signifie que sortir directement du canapé, c'est un grand pas en avant. Si vous êtes jeune et raisonnablement en forme, vous pourrez peut-être le faire, mais ce ne sera pas aussi agréable que cela aurait pu l'être.

Cela dit, pour ceux qui se considèrent comme des randonneurs, c'est-à-dire qui font régulièrement de la randonnée, le circuit de randonnée ne devrait pas poser trop de problèmes. Oui, la fin de chaque journée sera probablement un peu difficile (surtout si elle est longue), mais vous ne devriez pas être si fatigué le lendemain matin.

Et qui peut se dire randonneur ? Toute personne qui pratique la randonnée régulièrement, au moins une fois par semaine. Cela signifie qu'il faut faire une randonnée d'au moins 500 mètres de dénivelé chaque semaine. Si vous faites cela, vous avez une bonne base physique pour affronter le Tour du Mont Blanc.

Faites défiler les pages ci-dessous si vous voulez en savoir plus sur la façon de vous y préparer.

Randonnée vers le Col de Balme
Randonnée vers le Col de Balme

Difficultés techniques

Le TMB est pas de difficulté technique par rapport à d'autres itinéraires de randonnée.

Pour vous donner une idée de l'ampleur de la tâche, les itinéraires les plus difficiles impliquent beaucoup d'escalade, en utilisant les mains pour traverser un terrain rocheux exposé. Ces itinéraires ne devraient être tentés que par des alpinistes expérimentés.

Le plus simple serait un sentier de gravier raisonnablement large (permettant à au moins deux personnes de se rencontrer confortablement), qui ne comporte pas de routes ni de rochers et qui n'est pas exposé (l'exposition est la gravité potentielle des blessures en cas de chute sur le sentier). Ces parcours peuvent être réalisés par n'importe qui.

Mirando al Mont Blanc
Agréable pont en bois sur le Tour du Mont Blanc

Le sentier du Tour du Mont Blanc n'est pas le plus facile, puisqu'il passe par des chemins de terre. un sol inégal, souvent parsemé de racines et de rochersIl faut donc faire attention où l'on met les pieds. Il y a aussi le (in)célèbre section d'échelle en direction du Lac Blanc.

En outre, l'itinéraire est assez facile. Il est parfois un peu exposé et étroitMais vous n'avez jamais besoin de faire des pieds et des mains pour aller de l'avant. Ce qu'il faut surtout éviter, c'est de se fouler la cheville.

Si on la compare à sa voisine, la Walker's Haute Route, la TMB est plus facile, tant sur le plan technique que sur celui de la condition physique.

Faut-il partir seul ou avec un guide ?

Si vous avez lu tout ce qui précède et que vous vous sentez intimidé parce que vous n'avez jamais fait de randonnée sur un tel terrain, alors obtenir un guide est probablement votre meilleur choix.

Vous n'aurez à vous soucier de rien, si ce n'est de vous rendre au point de rendez-vous. Ensuite, vous n'aurez plus qu'à admirer le paysage et à suivre les indications du guide.

Si vous ne souhaitez pas vous charger de l'organisation de votre voyage, vous pouvez opter pour l'option de l'organisation de votre voyage. Tour du Mont Blanc en autonomie.

Vous n'aurez pas à vous préoccuper de la réservation de l'hébergement (ce qui n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît) et vous pourrez bénéficier d'excellentes conditions de travail. conseils de professionnels qui connaissent la piste et peuvent vous faciliter la tâche.

Vous devrez néanmoins faire la randonnée par vos propres moyens. Ne vous inquiétez pas, la navigation sur le TMB ne pose pas de problèmeLe sentier est en effet très bien balisé. Par rapport à un voyage avec un guide, vous aurez beaucoup plus d'informations sur l'état de l'environnement. plus d'autonomie et d'indépendanceet c'est ce que choisissent de plus en plus de personnes.

Si vous souhaitez également planifier votre voyage entièrement seul, commencez à le faire au moins un an à l'avance. Avec toute la logistique, l'hébergement, les choix d'itinéraires et l'équipement, cela pourrait prendre encore plus de temps.

Le Tour du Mont Blanc est une randonnée unique d'environ 200 km autour du Mont Blanc.
Le Tour du Mont Blanc est une randonnée unique d'environ 200 km autour du Mont Blanc.

Par vous-même

Le fait d'opter pour une approche "à la carte" vous permet de contrôler totalement votre itinéraire, d'explorer à votre rythme. Cette option vous oblige à planifier votre itinéraire, votre hébergement et vos repas. Bien que cette approche vous permette libertéCela signifie également que vous devez être prêt à relever des défis tels que navigation et urgences.

Le processus de réservation de la TMB peut s'avérer décourageant, car les logements doivent être réservé à l'avance. Vous pouvez utiliser des guides, des blogs et des cartes de sentiers pour vous aider à planifier votre randonnée. Cependant, la réservation d'un hébergement individuel peut s'avérer long et peut nécessiter une certaine flexibilité dans vos projets. 

Il peut également se sentir écrasante si c'est la première fois que vous faites cela, ne pas savoir quoi faire au cas où vos vacances tourneraient mal.

Autoguidage

Un circuit autoguidé avec une agence de randonnée offre un équilibre entre la liberté d'un voyage à pied et la liberté d'un voyage à vélo. approche personnelle et le soutien d'une visite guidée. L'agence s'occupe de la logistique, notamment de l'hébergement et du transport, tout en vous permettant de planifier votre itinéraire et de randonner à votre propre rythme.

Cette option convient aux personnes qui recherchent un certain soutien mais qui souhaitent maintenir l'indépendance. Les organisateurs de circuits autoguidés fournissent des itinéraires détaillés, des cartes et des descriptions d'étapes et peuvent proposer des services supplémentaires tels que la réservation de navettes, le transfert de bagages et des paniers-repas. 

Il est essentiel de choisir un entreprise de randonnée autoguidée digne de confiance qui tient compte de vos préférences et fournit des informations suffisantes.

Pour en savoir plus sur notre mode de fonctionnement, vous pouvez visitez notre page d'accueil.

Guidée

Une visite guidée permet de le plus de soutien et le moins de liberté possible, avec un guide qui vous guide le long du sentier et (généralement) un groupe d'autres randonneurs pour la camaraderie et la sécurité. 

Cette option est idéale pour les personnes novice en matière de randonnée ou en recherchant les connaissances et le soutien d'un guide. 
Le TMB est bien signalé et balisé, de sorte qu'une visite guidée peut s'avérer utile. n'est pas nécessaire pour les randonneurs expérimentés suffisamment préparés, avec un guide et une application de navigation.

Combien coûte le Tour du Mont Blanc ?

Les principaux facteurs à prendre en compte pour prévoir le coût de votre randonnée du Tour du Mont Blanc sont les suivants nombre de jours sur le sentier et le types d'hébergement que vous utiliseriez.

Si vous envisagez de tout faire vous-même, il vous en coûtera environ 1000 € par personne, en fonction des facteurs susmentionnés. Sachez que cela signifie que vous passerez BEAUCOUP plus de temps à travailler sur le plan par vous-même.

Si vous choisissez d'acheter une version autoguidée de la TMB, les prix sont de 1400 € par personne.

Mais si vous voulez le faire avec un guide, le coût augmente jusqu'à 2000 € et plus.

Comment se rendre au point de départ ?

Si vous êtes comme la plupart des randonneurs du TMB, vous commencerez la randonnée aux Houches, juste au-dessus de Chamonix. Vous pouvez également commencer la randonnée dans n'importe quelle autre ville située sur le chemin, comme Courmayeur, Les Contamines ou Champex.

Si vous souhaitez vous rendre à Chamonix, vous pouvez le faire en avion, en voiture ou en bus.

Par avion

L'aéroport le plus proche est l'aéroport de Genève en Suisse. De là, vous pouvez vous rendre au Cham en train, en bus ou en navette.

En voiture

Il est facile de se rendre à Chamonix en voiture depuis n'importe où, surtout si vous êtes en France, dans le nord de l'Italie ou en Suisse.

En train

Il y a une gare dans le centre de Chamonix, vous pouvez donc vous y rendre avec n'importe quelle connexion internationale. Ils prennent beaucoup plus de temps que les autres options, mais sont les plus pittoresques et les plus respectueux de l'environnement.

En bus

Les bus sont moins chers que les trains et il y a généralement moins de transferts entre les différents bus. Mais d'un autre côté, ils prennent le plus de temps et sont les moins confortables.

Chamonix en été
Chamonix en été

Comment préparer sa randonnée au Tour du Mont Blanc ?

L'organisation d'un voyage autour du Tour du Mont Blanc prend beaucoup de temps car il s'agit d'une randonnée de plusieurs jours. Et qui dit plusieurs jours dit nombreuses options d'itinéraires, d'hébergements, etc.

La principale raison pour laquelle vous devriez commencer très tôt est que les hébergements ont tendance à se remplir assez rapidement. Vous devriez avoir votre liste au moins six mois à l'avance.

Pour cela, il faut commencer à planifier rapidement, un an à l'avance.

Voyons quelles sont les étapes les plus importantes.

Choisir le bon itinéraire

La première chose à faire est de déterminer votre itinéraire. Vous devez d'abord choisir si vous allez faire les tout le sentier ou seulement une partie de celui-ci.

Cela dépend surtout du nombre de jours dont vous disposez. Il peut descendre jusqu'à 7 jours, en fonction de votre rapidité et de votre expérience de la randonnée. pour profiter pleinement de l'itinéraire, il faut le faire en 11 jours.

Si vous ne disposez pas de beaucoup de temps, vous pouvez choisir de ne randonner que sur un tronçon spécifique - par exemple, le les points forts du Tour du Mont Blanc.

L'autre élément que vous devez choisir est laquelle des options d'itinéraires alternatifs Vous pouvez également vous rendre au Lac Blanc ou emprunter la route des crêtes au-dessus de Rifugio Bertone. Il peut s'agir de rejoindre l'emblématique Lac Blanc ou d'emprunter la route des crêtes au-dessus du Rifugio Bertone. Quel que soit votre choix, vous devez prendre en compte le temps supplémentaire que cela prendra et planifier en conséquence.

Vue d'un sentier du Tour de Mont Blanc
Vue d'un sentier du Tour de Mont Blanc

Quelle est la meilleure saison pour y aller ?

La saison de randonnée du Tour du Mont Blanc est ouverte de juin à septembre. Le début de la saison dépend en grande partie de l'enneigement de l'hiver précédent.

S'il y a eu beaucoup de neige (ou des chutes de neige tardives), il peut être difficile de faire cette randonnée en juin. De nombreuses parties du sentier seraient couvertes de neige, ce qui rendrait la traversée dangereuse sans équipement spécial (piolet, crampons) et sans savoir s'en servir.

Chaque année, quelques personnes s'engagent sur le TMB sans être préparées aux conditions de neige. Et même s'ils le sont, la compétence ne peut pas vous sauver des avalanches.

En revanche, si l'hiver était moins enneigé, vous pourriez même le faire en mai ou avant.

Néanmoins, vous devriez par précaution et prévoient de le faire entre juin et septembre.

Vous pouvez éviter les foules en le faisant entre la fin du mois d'août et le début du mois de septembre. Il suffit de vérifier quels refuges ferment vers la fin du mois. Le temps sera plus frais, mais pas trop, alors prévoyez une veste d'hiver plus épaisse pour les soirées.

Météo quotidienne

Pendant la haute saison, les températures sont chaudes dans la vallée (parfois +30°C), et les températures sont plus élevées dans les zones de montagne. de 20°C à 30°C en montagne. La température peut descendre jusqu'à 10°C la nuit.

Il faut tenir compte de l'intensité du vent et des nuages ce jour-là, car ils peuvent donner l'impression qu'il fait beaucoup plus froid à haute altitude.

Il n'est pas rare que un front froid accompagné de pluie peut provoquer une baisse importante de la températureIl peut même y avoir de la neige sur les cols de montagne. Dans ce cas, il est préférable de se réfugier dans la vallée jusqu'à ce que le mauvais temps soit passé.

Hébergement au Tour du Mont Blanc

Cette randonnée étant l'une des plus populaires d'Europe (si ce n'est la plus populaire), de nombreuses possibilités d'hébergement ont vu le jour tout au long de l'itinéraire.

L'option la plus populaire pour la plupart des randonneurs sont les refuges de montagne (appelés refuges), généralement situés sur les pentes des montagnes ou sur les cols. C'est le meilleur choix si vous voulez faire l'expérience de l'authenticité et du romantisme d'un séjour en montagne.

Mais outre les cabanes, les vallées regorgent de différents types d'hébergements - des des petites auberges familiales aux hôtels de charme. En séjournant dans la vallée, vous aurez l'embarras du choix.

Toutefois, il est nécessaire de réserver votre hébergement à l'avance !

Rifugio Elisabetta Soldina Glacier de la Lex Blanche
Rifugio Elisabetta

Alimentation

Le Tour du Mont Blanc vous conduira à travers régions réputées pour leur cuisineVous aurez l'occasion de goûter à de nombreux plats locaux et de découvrir des saveurs uniques. Parce que le sentier ne s'éloigne jamais trop de la civilisation, il y aura toujours un refuge, une ville ou un village sur le chemin où vous pourrez vous restaurer.

Il y a beaucoup de bonnes options à choisir dans la vallée, en particulier dans les villes. Mais qu'en est-il des refuges ?

Les les petits déjeuners ne sont pas extraordinairesLes repas sont généralement assez fades et de petite taille. On vous donne du pain et diverses tartinades à mettre dessus, comme de la confiture et du beurre. Selon les refuges, il y a aussi des céréales, des yaourts, du fromage et des fruits.

D'autre part, les déjeuners et les dîners sont généralement des repas à trois plats avec une nourriture excellente. Ce qu'il faut craindre avec eux, c'est que vous mangiez trop à l'heure du déjeuner et que vous ne puissiez pas continuer la randonnée parce que vous vous sentez fatigué et léthargique.

Profitez de la traversée des villes pour acheter des en-cas et des barres énergétiques pour le trajet entre les hébergements.

L'eau

L'eau est facilement disponibles dans les hôtels et les refugesVous pouvez donc le remplir à chacune des étapes. Vous pouvez également acheter des bouteilles d'eau ou les remplir dans certains des ruisseaux que vous trouverez sur le sentier.

Mais si vous optez pour cette dernière solution, cherchez d'abord le panneau qui indique "eau potable" à côté. S'il est indiqué "eau non potable", cela signifie que l'eau n'est pas potable.

Comment se préparer au Tour du Mont Blanc ?

Comme nous l'avons déjà mentionné, le Tour du Mont Blanc ne peut pas être entrepris directement depuis le canapé. Même si vous le faites très lentement, vous devrez être prêt à marcher plusieurs jours d'affilée avec un sac à dos relativement lourd.

Au moment de partir sur le sentier, vous devez être quelqu'un qui peut se considérer comme un randonneur. Cela signifie que vous doit être capable de faire une randonnée de plus de 10 km avec 1000 mètres de dénivelé facilement. Pourquoi ? Vous ne voulez surtout pas vous sentir fatigué le deuxième jour de votre Tour du Mont Blanc.

Alors... Comment s'y préparer ? Il faut commencer à s'entraîner.

Randonnée à l'Aiguille des Glaciers
Randonnée dans la Vallée des Glaciers

Comment s'entraîner ?

Nous ne sommes pas des experts en sport. Mais ce que nous savons vient de notre expérience de la randonnée longue distance. Si vous ne faites pas les mêmes types de randonnées avant de vous lancer dans la grande aventure, vous souffrirez davantage à l'arrivée. Et cela signifie une expérience moins agréable.

Pourquoi passer tout ce temps à lutter pour atteindre le prochain refuge, si l'on peut être heureux et profiter des paysages épiques ?

Vous devez commencer à randonner chaque semaine. Cela ne signifie pas qu'il faille commencer par de très longues randonnées, surtout si vous n'avez pas beaucoup marché auparavant. Vous devez commencer lentement, en augmentant la distance et le dénivelé chaque semaine.

Vers la fin, vous devriez également incorporer des randonnées de deux jours (ou plus) pendant le week-end, afin d'habituer votre corps à marcher plusieurs jours d'affilée.

Même si vous n'avez pas de sentiers de randonnée aussi longs ou de collines aussi hautes près de chez vous, vous pouvez le faire. Il suffit de faire plusieurs cercles autour de votre sentier local.

Lorsque vous faites ces randonnées d'entraînement, prendre le sac à dos que vous allez utiliser sur le TMB et remplissez-le. Cela vous aidera à trouver la bonne façon de faire vos bagages et à habituer votre dos au poids. Mettez vos chaussures de randonnée (surtout si vous avez des bottes), afin que vous puissiez les porter avant le TMB.

Et n'oubliez pas ! - prenez les escaliers plutôt que l'ascenseur.

Que mettre dans sa valise ?

Si vous voulez profiter de votre randonnée, gardez votre sac à dos léger en n'emportant que l'essentiel. Chaque kilo supplémentaire sera ressenti comme un poids mort sur vos épaules.

Vous aurez besoin d'un un sac à dos d'une contenance de 25 à 40 litres. Au-delà, le poids de l'emballage sera trop important.

La chose la plus importante sera sans aucun doute vos chaussures. Le type de chaussures que vous choisirez dépendra de vos préférences et de votre expérience. Le TMB peut être réalisé avec des chaussures de trail running (comme des milliers de personnes le font lors de l'UTMB), des chaussures de randonnée ou des bottes de randonnée.

Il faut avoir une grande expérience des terrains montagneux pour prendre des chaussures de trail running, donc pour un randonneur moyen, il vaut mieux prendre chaussures de randonnée. Elles sont suffisamment robustes et solides pour supporter le poids supplémentaire du sac à dos, mais elles ne sont pas aussi encombrantes et lourdes que des bottes. Dans l'ensemble, vous devez prendre quelque chose avec lequel vous vous sentirez à l'aise pour marcher plusieurs kilomètres par jour sur un terrain escarpé et rocailleux.

Voici notre liste complète de bagages pour le Tour du Mont Blanc :

Général

  • Chaussures de randonnée/bottes
  • Sac à dos de 25 à 45 litres (selon le nombre de jours de marche)
  • Bâtons de randonnée

Vêtements

  • Couche de base (nous recommandons la laine mérinos)
  • T-shirt de sport (pour les journées chaudes)
  • Haut mi-couche (comme un polaire)
  • Short de randonnée (pour les mois les plus chauds)
  • Pantalon long de randonnée
  • Veste coupe-vent
  • Veste imperméable (inutile si vous disposez d'une veste imperméable de haute qualité qui est à la fois coupe-vent et imperméable)
  • Pantalon imperméable
  • Vêtements confortables pour la soirée dans les refuges et les hôtels
  • Veste chaude en duvet (pour les randonnées dans les mois les plus froids)
  • Bonnet chaud
  • Chapeau de soleil
  • Gants
  • Chaussettes de randonnée

Autres

  • Lunettes de soleil
  • Crème solaire
  • Petite trousse de secours
  • Bouteille d'eau
  • Articles de toilette
  • Pansements pour ampoules
  • Carte d'identité ou passeport
  • Argent liquide
La magnifique vue sur le Mont Blanc
La magnifique vue sur le Mont Blanc

12 conseils essentiels pour la randonnée du Tour du Mont Blanc

1. Il est important d'être conscient de ses limites personnelles et d'éviter de se surpasser, car cela peut entraîner des risques inutiles et des dommages potentiels.

2. Le respect des sentiers balisés est essentiel pour éviter les accidents et s'assurer de ne pas se perdre, car s'écarter du chemin peut entraîner des situations dangereuses.

3. Faire des pauses régulières pendant votre randonnée vous permet de vous reposer et de vous ressourcer, tout en vous donnant l'occasion d'apprécier et de profiter pleinement du magnifique paysage qui vous entoure.

4. Informer quelqu'un de vos projets et de votre position est une mesure de sécurité essentielle, car elle permet de s'assurer que quelqu'un sait où vous vous trouvez en cas d'urgence.

5. Lors d'un séjour dans un établissement d'hébergement, il est de bon ton d'utiliser les endroits désignés pour ranger le matériel de plein air, comme les bottes et les bâtons, afin de garder les espaces communs bien rangés et organisés.

6. Les bouchons d'oreille peuvent s'avérer utiles en cas de cohabitation, car ils permettent de minimiser le bruit et de garantir une bonne nuit de sommeil.

7. De nombreux hébergements proposent des douches, mais il est nécessaire de faire attention au temps et à l'utilisation de l'eau, en particulier aux heures de pointe, lorsque d'autres personnes attendent pour utiliser les installations.

8. Il est généralement mal vu de préparer ses propres repas ou d'apporter de la nourriture de l'extérieur dans les hébergements.

9. Le fait d'être conscient de son environnement et de céder le passage à d'autres personnes sur le sentier, comme les cyclistes, les coureurs ou les marcheurs plus rapides, garantit une circulation fluide et une expérience positive pour tout le monde.

10. Une simple salutation, telle que "Bonjour", peut contribuer à renforcer le sentiment d'appartenance à une communauté parmi les randonneurs et à créer une atmosphère amicale et accueillante sur le sentier.

11. Lorsque vous écoutez de la musique, il est prudent d'utiliser des écouteurs afin de ne pas déranger les autres et de permettre à chacun de profiter des sons naturels de l'extérieur.

12. Il est essentiel de respecter la nature, c'est-à-dire de ne pas laisser de traces et de minimiser les perturbations de l'environnement. Les activités susceptibles de nuire aux écosystèmes, telles que la baignade dans les lacs, doivent être évitées.

Incendie du TMB
Incendie du TMB

Où réserver votre randonnée du Tour du Mont Blanc ?

Le guide ci-dessus est long et complet. Mais cela ne doit pas vous intimider à l'idée de faire votre Tour du Mont Blanc.

Réserver un Tour du Mont Blanc en autonomie peut vous faire gagner beaucoup de temps, vous épargner du stress et des tracas. Et ce n'est même pas beaucoup plus cher que de planifier le tour tout seul.

Consultez notre Les randonnées du Tour du Mont BlancSélectionnez votre choix, envoyez-nous une demande de renseignements et commencez à compter les jours qui vous séparent de votre aventure épique.

Organisation de randonnées pédestres autonomes et guidées sur le Tour du Mont Blanc, en aidant nos clients à planifier leur randonnée sur l'un des plus beaux sentiers d'Europe.
Copyright par Tours Du Mont Blanc
Société de portefeuille de Découverte du monde.